Les slowmotions d'Adam Magyar

Les slowmotions d’Adam Magyar dans le métro

Adam Magyar, photographe Hongrois, filme des quais de métro avec une caméra haute vitesse depuis l’intérieur des rames pour créer des tableaux irréels en noir et blanc où le temps semble figé.

Une caméra haute vitesse

Pour son projet intitulé Stainless (inoxydable en français), Adam Magyar, photographe Hongrois vivant à Berlin, a recyclé une caméra à haute vitesse habituellement utilisée dans l’industrie pour contrôler des objets défilant rapidement sur une chaîne de production. Il a installé son dispositif dans des rames de métro aux quatre coins du Monde (Berlin, Tokyo et New-York ; ok, ça fait 3, pas 4 !) et a filmé depuis l’intérieur du métro les gens qui attendent sur le quai. Il en résulte des vidéos étranges, à cheval entre le film et la photographie, des travellings horizontaux sur des foules statiques, figeant le temps dans ces lieux habituellement pleins de vie. Le noir et blanc utilisé pour les films (choix artistique découlant peut-être d’une contrainte technique, les caméra industrielles filmant très souvent en noir et blanc) ajoute encore plus à cet effet de gel du temps.

Pour en savoir plus sur Adam Magyar et sur son œuvre, visitez son site : www.magyaradam.com (en anglais…) ou son Vimeo.

Les slowmotions

 

Station Shinjuku dans le métro de Tokyo :

Station Alexanderplatz dans le métro de Berlin :

Station Grand Central dans le métro de New-York :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *